Trouver chaussure à son pied… Le bug aux Galeries Lafayette !

Affiche de l'ouverture de l'espace chaussures aux GL Haussmann
Affiche d’une ouverture d’espace chaussures aux GL

Les Galeries Lafayette ont une image d’une très forte notoriété. Elle véhicule à elle seule la mode et le savoir-faire dans le domaine de la théâtralisation de l’offre et de l’événementiel. L‘esprit Galeries, « c’est une femme chaleureuse, qui profite de la vie avec humour »lance Natacha Dzikowski, directrice chez Publicis Conseil. La publicitaire oppose cette personnalité conviviale à l’image de celle du concurrent Le Printemps, « plus froide et distante, exprimée par des visuels minimalistes ».

L’ambition des Galeries Lafayette est de conforter son image haut de gamme qui se veut incontournable et de se positionner durablement parmi les leaders des grands magasins dans le monde. Pour y parvenir, l’enseigne doit savoir cultiver sa différence. Cela passe par l’image et les valeurs qu’elle véhicule, la mode qu’elle propose à ses clients, l’excellence de ses équipes, la performance de ses outils et un service client innovant et de qualité. La femme qui se fournit aux Galeries aura ainsi la certitude d’être à la mode et en possession de produits de qualité.

Et pourtant, la volonté de l’enseigne peut-être bien différente des choix de ses magasins…

San marina 2Mesdames, j’imagine que vous connaissez les points de vente type San Marina ou Texto. Le concept magasin est de positionner les boites de chaussures au sol et de laisser les clients en semi-libre service.  L’offre est large en modèles puisque la clientèle est particulièrement diversifiée et la gamme est aussi variée en termes d’âges et de styles. Le positionnement prix est moyen de gamme : les collections doivent rester accessibles. Pour choisir, on se sert donc soi-même et au besoin, on demande à un conseiller de vente.

Ce type de commerce se fonde sur un modèle économique où la maîtrise des coûts est privilégiée : la formule requiert moins ou pas du tout de personnel qualifié pour servir ses clients. En éloignant le vendeur, le concept de magasin en libre service rapproche le client du produit et lui confère une plus grande liberté qui va finalement l’inciter à l’achat.

Aux Galeries Lafayette, pour le linéaire des chaussures, la vente est assistée, c’est à dire que les conseillers de vente sont là pour vous servir : quand on a besoin d’une taille de chaussures, on la demande au conseiller de vente de la marque du corner produit.

Galeries lafayette montparnasse 1

Pourquoi donc aux Galeries Lafayette Maine Montparnasse, les chaussures se retrouvent en semi-libre service ? Quelle est la volonté du magasin ? Cela paraît complètement déconnecté de la démarche globale de l’enseigne… Gain de temps ? Gain de frais de personnel ? Manque t’on à ce point de moyens dans ce magasin pour que notre expérience achats se limite à ça ?

Attention donc à l’image renvoyée par cette implantation…  Le manque de moyens humains va t’il obliger les enseignes haut de gamme à se démocratiser ? S’orienterait-on vers du luxe accessible ?  L’acte d’achat n’est, en tous cas, pas le même… Et moi, j’ai été déçue de cette mise en œuvre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s