A l’approche du Black Friday 2015 (27 novembre)

Le Black Friday ne cesse d’attirer les foules. Littéralement « vendredi noir », cette journée de promos monstres est un événement commercial très attendu aux Etats-Unis. Le point sur cette pratique qui commence à émerger en France…

Black Friday : les origines

black-fridayAucune date officielle ne marque réellement le début du Black Friday. Traditionnellement, cette journée correspond au lendemain de Thanksgiving, célèbre fête américaine où la nourriture investit en abondance les tables des ménages. Ce dernier vendredi du mois de novembre marque le début des achats de Noël avec de fortes promotions consenties sur une période courte. L’expression fait allusion aux magasins noirs de monde et aux clients se bousculant pour profiter des meilleures offres.

Aux États-Unis, le «Black Friday» est un phénomène d’ampleur. En 2014, près de 134 millions d’Américains ont réalisé leurs achats de fin d’année à l’occasion de cette opération commerciale qui rapporte gros aux distributeurs.

Black friday

Qui participe au Black Friday ?

La question serait plutôt qui n’y participe pas ? Car le Black Friday est une véritable institution aux Etats-Unis. Depuis deux ans, Wal-Mart se livre une guerre sans merci avec Amazon. Car les sites marchands ne se privent pas de cette journée et lancent aussi leurs promos.

Pour preuve, les magasins ne réapprovisionnent quasiment pas les rayons les quelques jours précèdent l’opération. Ce qui laisse apparaître des rayons presque vides.

La folie du Black Friday va-t-elle conquérir les Français ?

black-friday-shopping-deals-walmart-target-costcoLes consommateurs français semblent mûrs… Selon un sondage Toluna (*source : étude Toluna menée auprès de 1 300 clients de 18 centres Klépierre – février 2015), 75% des Français envisagent de participer au Black Friday, et 90% des Français plébiscitent les centres commerciaux pour l’occasion.

En 2014, plusieurs enseignes françaises avaient annoncé leur participation, comme la Fnac, Amazon ou La Redoute. Dupliqué d’abord sur internet en France, l’évènement avait pris également une nouvelle ampleur avec les opérations réalisées par les hypermarchés Auchan. L’enseigne avait réussi à reproduire les mêmes bousculades qu’aux États-Unis à l’ouverture des magasins.

Le phénomène a d’ailleurs représenté 500 millions d’euros de chiffre d’affaires pour les enseignes tricolores. Un montant significatif mais encore très loin des 45 milliards réalisés outre-Atlantique, où le Black Friday donne le coup d’envoi des achats de fin d’année, à quatre semaines de Noël.

Comment les enseignes revoient leur communication après les attentats ?

Fille-Paris-drapeau-france-Marielle-BazardL’origine du nom Black Friday n’est pas assez connue en France pour résister à la brutalité de l’actualité. Il fait référence, aux États-Unis, à ce jour de l’année qui voyait historiquement les écritures des livres de comptes des magasins passer du rouge au noir, des pertes aux bénéfices. Si les enseignes avaient fait le choix de l’adopter en France, c’était d’ailleurs pour bien résonner aux oreilles des touristes anglophones, de plus en plus nombreux à faire du shopping en France.

Afin d’éviter tout amalgame avec le 13 novembre, spontanément qualifié de « vendredi noir », le rendez-vous marchand s’appellera cette année « Crazy Week-End » chez Auchan (sauf sur les prospectus déjà imprimés), « Jours XXL » dans les centres commerciaux Klépierre, etc…

 

Alors, la journée pour les célibataires le 11 novembre en Chine suivra t’elle le même chemin en France ?… Affaire à suivre 😉

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s